Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT belge francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Computerland ouvre un “bistrot IT” pour PME

Article
Par · 21/04/2017
Partager

Le nom choisi est sans doute trompeur. Rien à voir, de près ou de loin, avec le concept de “café numérique”, de veille et écolage en petit comité de passionnés – ou de purs débutants. Plutôt une sorte de comptoir virtuel où l’on ne vient jamais s’asseoir mais auprès duquel on peut venir passer commande, de manière ponctuelle ou en habitué, de quelques grignotages et rasades IT.

Computerland inaugure en fait une formule de support plus souple à destination des PME. Selon deux formules:

– le Try & Buy: nom donné à un service d’audit technique de l’infrastructure IT existante, ponctué d’un bilan sous forme de recommandations personnalisées et associé à une période d’essai de 30 jours permettant à la PME de “tester” les services de support de Computerland, “gratuitement et sans engagement”

– le contrat Start, qui donne accès à du support et à des services d’intervention en cas de problèmes (personne de contact dédiée, intervention d’urgence…). La PME a le choix entre une formule “pay-per-use” (à partir de 8 euros par mois et par utilisateur) et un tarif fixe (25 euros par mois et par utilisateur).

S’y ajoute, bien entendu, la possibilité de piocher dans le catalogue des produits, proposés à la vente ou à la location: ordinateurs, tablettes, imprimantes, intégré Office 365, solutions de sauvegarde et/ou de sécurité (en-ligne, logiciels de comptabilité…

Quoi de neuf?

Du côté de Computerland, l’inflexion est double: d’une part, une offre plus directement destinée aux PME, de part la manière dont elle est structurée, et, d’autre part, un accent désormais mis davantage sur l’offre de solutions que d’éléments d’infrastructure.

“Nous proposons en fait de réfléchir ensemble avec le client à la manière dont l’informatique peut l’aider à se développer et à être plus compétitif et productif”, explique Quentin Poncelet, directeur général de Computerland, “et ce, en mettant davantage l’accent sur les applications et les logiciels utilisés qu’uniquement sur l’infrastructure informatique” qui, par le passé, était davantage le “fonds de commerce” de Computerland.

Cet accompagnement se matérialise notamment par la formule Try & Buy signalée ci-dessus: un audit de la situation existante avec recommandations à la clé. Dans le même esprit, Computerland propose aussi aux PME de procéder à une petite auto-évaluation via son site Internet afin de déterminer ce qu’on appellerait, du côté de l’Agence du Numérique, un petit audit de maturité IT. Objectif: “déterminer l’importance de l’informatique pour votre société, vous aider à vous situer par rapport aux autres PME locales.” Sur base des réponses données au questionnaire, Computerland procède en effet à un petit comparatif (anonyme) afin de situer la PME “par rapport à la moyenne des résultats des autres PME ayant aussi rempli ce questionnaire.

La PME, elle, peut espérer un service moins lourd à supporter financièrement. C’est en tout cas la promesse que fait Computerland: “en moyenne, la formule du Bistrot IT permettra d’économiser 20% par an sur les factures liées aux services et au support informatiques, tout en ayant la garantie d’avoir quelqu’un au bout du fil endéans les 15 secondes quand la PME en a besoin.” Nul doute que les clients garderont un oeil attentif sur leur chrono et la rondeur de leur bourse…

Partager

Laisser un commentaire