Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Appli et nouvelles “cibles” pour MyFlexiPark

Article
Par · 01/03/2017
Partager

MyFlexiPark (1), solution de réservation et de partage de places de parking situées sur des espaces privatifs (propriété de particuliers ou de commerçants), fait ses débuts sous forme d’appli mobile (pour équipements iOS pour l’instant, avec arrivée sur Android d’ici 15 jours).

L’appli est utilisable à la fois pour les automobilistes, afin de trouver et/ou de réserver une place de parking et, pour les particuliers, pour en annoncer la disponibilité.


(1) A noter un petit changement d’orthographe dans le nom de la solution et de la start-up par rapport à ses débuts lorsque Flexi s’écrivait encore avec un y…


Lancer l’appli était devenu une nécessité, estime Benoît Blangy, fondateur de la start-up. A l’usage, il s’était en effet rendu compte que la recherche d’emplacements se fait surtout en toute dernière minute, une fois que l’automobiliste est déjà arrivé à destination et cherche désespérément une place, pas trop chère, où se garer pour éviter les parkings payants que proposent par exemple les opérateurs en abord de gare ou d’aéroports ou encore de salles de concert (trois des “cibles” prioritaires du déploiement MyFlexiPark).

Le réflexe de rechercher une place et de la réserver, via la plate-forme en-ligne, avant le départ voire en cours de route via son smartphone, n’est que trop rare. Une appli mobile était donc nécessaire.

Mais il en faudra plus pour faire décoller MyFlexiPark qui, jusqu’ici, n’a réussi qu’à “récolter” quelque 500 emplacements de parkings (allées de garage et autres endroits privatifs mis à disposition) alors qu’il lui en faudrait, selon Benoît Blangy, “environ 4.000 utilisés régulièrement – à 80% – pour être rentable”.

Principaux endroits où la jeune société a réussi à séduire des propriétaires: à proximité de l’Aéroport de Charleroi (plus particulièrement sur le territoire de Ransart), du côté de Zaventem, à Woluwe et aux alentours de Forest National. Rien de neuf par rapport aux tout débuts…

Pour accélérer les choses, deux pistes seront désormais exploitées.

D’une part,

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Archives

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager