Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT belge francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Et le Wallon de l’Année est… Pierre Rion

Article
Par · 15/02/2017
Partager

Chaque année – c’est la vingtième fois -, l’Institut Destrée décerne le titre de Wallon de l’Année à une personnalité qui, quel que soit son horizon de provenance (arts, sciences, économie…) mais à l’exclusion de la gente politique, s’est particulièrement distingué, pendant l’année écoulée, par des actions et des activités qui “contribuent au développement de l’économie wallonne”.

Cette année, le jury, composé d’anciens lauréats qui cooptent les nominés, s’est prononcé en faveur de Pierre Rion. “Le jury a voulu saluer l’implication personnelle d’un entrepreneur qui croit profondément aux capacités de la Wallonie et s’implique quotidiennement pour y contribuer avec détermination et savoir-faire.”

Ce que le jury a donc salué, ce sont, au-delà de son parcours d’entrepreneur (voir en fin d’article), les actions plus récentes de Pierre Rion, notamment celles qui sont les siennes à la tête du Conseil du Numérique et du fonds d’investissement W.IN.G. Sans oublier d’autres croisades menées par exemple dans le domaine viticole, puisqu’il a créé et est toujours le gérant du Domaine de Mellemont, militant pour une plus grande reconnaissance et un essor du vin wallon.

Les qualités que le jury a épinglées au plastron du nouvel élu? “Continuité dans l’action en faveur du redéploiement économique et industriel de la région, disponibilité vis-à-vis des opérateurs économiques, inspirateur et révélateur de potentiels, passeur et organisateur de concepts… L’une des actions qui est apparue comme l’une des plus importantes aux yeux du jury est son rôle de stimulation et d’action qu’il joue auprès des jeunes entreprises.” N’en jetez plus !

Ce que revendique en tout cas Pierre Rion, c’est d’être engagé pour défendre et faire mousser les talents wallons. En tentant de faire bouger les lignes, d’encourager la prise d’initiatives. C’est en partie pour cela qu’il a été pressenti pour prendre la direction du Conseil du Numérique wallon et, ensuite, du fonds d’investissement W.IN.G.

Et cette récompense de l’Institut Destrée, il dit l’avoir espérée.

Poitrine bien garnie

Pierre Rion arbore déjà une belle barrette que d’aucuns (qui recherchent ce genre de récompenses) lui envieront: Officier de l’Ordre de Léopold II, Chevalier de l’Ordre de la Couronne, Officier de l’Ordre de Léopold Ier et Officiel du Mérite wallon.

Mais que représente alors, à ses yeux, cette nouvelle distinction marquée au sceau du coq que vient de lui décerner l’Institut Destrée? “Ce prix ne peut que me conforter dans le fait que le chemin parcouru a été utile et qu’il faut continuer dans cette direction en faisant fi des affaires qui secouent encore la région. Les centaines de messages reçus confirment que ma modeste action est ben perçue de façon unanime.”

Un CV à la Prévert

La liste des postes et fonctions qu’a occupés Pierre Rion et des sociétés auquel son nom fut ou est encore attaché est longue…

bille recrutement personnageCitons les noms d’IRIS (dont il fut un des co-fondateurs et l’administrateur-délégué de 1991 à 2000), D-Cinex, BelRobotics, Maxel, EVS (dont il présida le conseil d’administration), Avia-Rent, Pairi Daiza (membre du comité directeur de 1996 à 2016)… Après en avoir dirigé plusieurs, il s’est transformé en business angel, investissant et aidant tantôt à la restructuration, tantôt à la croissance de sociétés locales.

Où le trouve-t-on encore? A la Fondation Free, pour la promotion de l’esprit d’entreprise, où il officie comme “coach”, à la présidence du conseil d’administration du Cluster TWIST (de 2007 à 2010) qu’il a connu lorsqu’il était chez EVS, à l’Agence de Stimulation Economique (devenue entre-temps AEI) où il fut administrateur public de 2006 à 2012.

A l’heure actuelle, il siège encore à divers conseils d’administration: CluePoints, BelRobotics, IPM, Banque CPH, LuxExpo, ou encore NivelInvest et Multitel.

Il est par ailleurs, depuis 2011, le président du Cercle de Wallonie et vice-président de l’Agence du Commerce extérieur. Sans oublier sa présidence de l’Association des Vignerons Wallons, depuis juillet 2015. [ Retour au texte ]

Partager

Laisser un commentaire