Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT belge francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

DigitYser, projet “concurrent” de BeCentral?

Article
Par Olivier Fabes · 14/02/2017
Partager

Nous évoquions récemment le plan Digital.Brussels et le fait que la Région bruxelloise se cherche un site d’hébergement pour sa stratégie de “digitalisation”. Ou plus exactement pour nicher les start-ups et acteurs des différents écosystèmes technologiques qui sous-tendront sa stratégie de spécialisation numérique.

Officieusement, des discussions ont lieu entre les ministres bruxellois compétents et BeCentral. Mais officiellement, il n’aura échappé à personne qu’aucun ministre bruxellois n’était présent au lancement à la gare centrale.

Il nous revient à bonne source que certains programmes de formation qui seront donnés à BeCentral (voir notre article de ce jour) – encore en 2017 ? – bénéficieront plus que probablement de subsides bruxellois. Mais de là à dire que BeCentral serait “centre de gravité” de la stratégie numérique bruxelloise, ce serait le risque de se tromper de train…

Car un autre projet immobilier lié aussi à la formation ou à l’incubation dans le numérique se dessine du côté de la Place de l’Yser et de l’arrêt de métro éponyme. Son nom: DigitYser.

Be “sprout”. Slogan, emblème et surréalisme...

Un nom de domaine et un compte Twitter (avec pour logo le fameux choux de Bruxelles ‘Sprout to be Brussels’) sont déjà réservés. Pour le reste, peu d’infos filtrent. Le bâtiment serait la propriété de la famille Boël, via la Sofina. Celle-ci voudrait lui donner une mission sociétale.

Ce projet sera-t-il concurrent à BeCentral ? Les esprits les plus conciliants y voient plutôt un complément. En schématisant, BeCentral serait pour les nuls en numérique et DigitYser plutôt pour les “geeks” (notamment dans les start-ups)

Le logo DigitYser est en tout cas flanqué des mots Intelligence artificielle, IoT et réalité virtuelle. Les axes forts (ou de “spécialisation intelligente”) choisis par la Région bruxelloise…

Partager

Laisser un commentaire