Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Bruxelles-Capitale 2014-2019: cinq grands chantiers IT

Article
Par · 20/02/2014
Partager

A l’occasion de sa grand-messe annuelle, le CIRB (Centre Informatique pour la Région bruxelloise) dévoilait hier ce qui devrait devenir l’un des axes majeurs du plan d’action informatique de la Région de Bruxelles-Capitale pour la législature 2014-2019. A condition, bien entendu, que le prochain gouvernement et les acteurs politiques qui le constitueront confirment les choix posés en cette fin de législature. Ce qui d’ailleurs n’est sans doute pas chose acquise, les “sensibilités” politiques n’étant pas alignées sur tous les points ou sur la manière de concrétiser les objectifs.

Mais venons-en aux grands “piliers” d’action tels qu’exposés hier par le CIRB et par son ministre de tutelle Brigitte Grouwels.

Message d’Hervé Feuillien, directeur général du CIRB: “Nous insistons pour qu’un chapitre informatique figure en bonne place lors de la constitution du futur gouvernement. Le projet Smart Brussels ne sera pas une réalité sans les nouvelles technologies. Il est nécessaire d’accélérer le processus de virtualisation de l’IT. Nous ne somme en effet pas assez grand et pas assez riche pour développer chacun dans notre coin. Il faut donc poursuivre dans la voie de la mutualisation pour faire des sauts qualitatifs. […] Les solutions esquissées dans notre Livre blanc smart brussels sont réalistes et nécessaires.”

Les 5 “piliers” du Livre blanc

Le projet “Smart Brussels” traduit la volonté de la Région Bruxelles-Capitale de revendiquer et de justifier ses ambitions de métropole en pointe – et attractive – sur la scène internationale en devenant une “région connectée, durable, sécurisante et ouverte”.

Pour devenir une métropole “intelligente”, cinq dossiers sont considérés comme prioritaires:

  • Hervé Feuillien: “Nous insistons pour qu’un chapitre informatique figure en bonne place lors de la constitution du futur gouvernement. Le projet Smart Brussels ne sera pas une réalité sans les nouvelles technologies.”

    la poursuite du renforcement du réseau IRISnet;

  • la construction d’un datacenter régional;
  • la mise en oeuvre d’une plate-forme mutualisée de vidéoprotection;
  • l’accession du CIRB au rôle d’intégrateur de services (et de flux de données);
  • et le déploiement de la fibre vers l’ensemble des écoles secondaires (“premier pas vers le FTTH- fiber to the home”).

Cinq chantiers qui ont soit été engagés, soit décrits sur papier par la présente législature. Certains de ces dossiers doivent encore être confirmés et avalisés par le gouvernement. Notamment …

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium
  • Archives

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager

Laisser un commentaire