Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

ESNAH: une appli pour faciliter et sécuriser la navigation civile

Article
Par · 14/01/2013
Partager

Désormais hébergée dans l’incubateur ESA-BIC de Transinne près de Redu, ESNAH est une jeune start-up créée en janvier 2012. Depuis environ 2 ans, Nicolas Hanse planche sur le projet SkyLiberty, qui vise à développer une application mobile d’assistance à la navigation et au pilotage, destinée à améliorer la sécurité des navigations aériennes dans le secteur de l’aviation générale civile. L’appli opérera “à la manière d’un GPS sophistiqué, spécialement destiné à rencontrer les besoins des pilotes”, explique Nicolas Hanse.

L’application, destinée aux tablettes (iPad dans un premier temps, systèmes Android et Microsoft ensuite) et compatible avec les navigateurs Internet (pour PC classiques), SkyLiberty en est aujourd’hui arrivée à la phase finale de développement. La première version commerciale devrait faire ses débuts à l’occasion du salon du Bourget. A suivre, quelques mois plus tard, d’une version plus complète qui en fera réellement un “navigateur aérien professionnel”.

Cible: les étudiants pilote, les pilotes privés et commerciaux, les aéroclubs et les écoles de pilotage. A l’exclusion donc des pilotes de ligne et pilotes militaires. Marché potentiel: 300.000 pilotes en Europe.

Pourquoi une application pour tablette? Etant lui-même passé par une école de pilotage, Nicolas Hanse en a déduit que les pilotes avaient avant tout besoin de disposer d’un outil convivial, simple d’utilisation, qui ne prenne pas pour eux les décisions de pilotage mais les informe de manière fiable. “Faire simple avec quelque chose de très complexe.”

Aide à la navigation

Nicolas Hanse: “Faire simple avec quelque chose de très complexe.”

SkyLiberty est une application d’aide à la navigation qui couvre la totalité du processus que représentent la préparation et la gestion d’un vol. Une bonne dose d’automatisme viendra simplifier les procédures contraignantes, tels que le calcul et la consignation des temps de vol et trajets.

La première version se limitera essentiellement à la gestion “administrative” du pilote, avec des fonctions lui permettant de compléter son carnet de vol, de calculer les routes, de compléter automatiquement son logbook (journal de bord), de gérer l’enregistrement et le renouvellement de ses licences (licences de pilote, licences médicales), etc.

Sur base de l’intégration de données en tous genres (aéronautiques, météo, normes aéronautiques…), le calcul de certaines procédures se fera automatiquement, telles la fixation de la vitesse de décollage en fonction de la vitesse du vent, de la piste choisie…

Si la société parvient à engager à temps un cartographe, la première version, présentée au Bourget, pourrait également intégrer une fonctionnalité de préparation de plan de vol.

La deuxième version, attendue quelques mois plus tard, sera une solution plus complète, méritant réellement l’appellation de navigateur de vol.

Piloter en connaissance de cause

Les fonctions de la solution SkyLiberty s’appuient sur une base de données complète, systématiquement remise à jour, intégrant des données diverses que le pilote n’a donc plus à collationner à diverses sources et à interpréter pour gérer son vol.

Les données aéronautiques (aéroports, pistes, couloirs et carrefours aériens, position des balises de radionavigation, trafic aérien…) sont celles d’Eurocontrol, ce qui garantit l’exhaustivité et l’exactitude (réactualisée) des données sur lesquelles s’appuient l’appli d’ESNAH. Si elles se limitent encore à l’espace aérien européen (39 pays), l’ambition est d’étendre le solution à l’échelle planétaire “d’ici 3 ou 4 ans.”

Côté météo, des négociations ont été entamées avec plusieurs sociétés belges. Un contrat doit encore être signé.

Pour permettre une actualisation des données en cours de vol, la solution ESNAH

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium
  • Archives

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Pour l’heure, Nicolas Hanse s’apprête à recruter un deuxième cartographe et est à la recherche d’un développeur spécialisé iOS. Le bouclage d’une première phase de financement est l’affaire de quelques mois. La société espère voir se concrétiser des subsides venant de l’ESA, de WSLlux, de la Province de Luxembourg et de la Région wallonne. De quoi financer le renforcement de l’équipe, le prototypage, la phase de lancement et le fonctionnement de la société pendant un an.

ESNAH figure par ailleurs parmi les 10 finalistes du concours Boost Belgium co-organisé par Belfius et Mastercard. Le passage devant le jury est prévu pour février. Mais le grand public aura également son mot à dire sur la désignation des lauréats. Tout le monde peut donc voter en faveur du projet de son choix via le site Boost Belgium.  Jusqu’au 17 février…

Le nom ESNAH est à la fois l’épellation inversée du patronyme de son fondateur (Nicolas Hanse) et un acronyme: Etude pour la Sécurité de la Navigation Aérienne Hanse). Retour au texte.

Partager