Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Responsables informatiques et direction financière ont tout intérêt à collaborer…

Tribune
Par Robert Half · 05/02/2020
Partager

Les entreprises n’ont de cesse de mettre en œuvre de nouvelles technologies et de lancer des initiatives numériques. Que leurs projets visent à moderniser ou même à transformer radicalement leurs activités, une coopération réussie entre les départements Finance et IT est cruciale pour permettre aux organisations de tirer des résultats positifs de ces investissements.

Les départements financiers et IT d’une entreprise ont généralement peu l’occasion de collaborer étroitement de manière structurelle. Cette démarche devient néanmoins de plus en plus courante de nos jours, débouchant sur des projets stratégiques de grande qualité. Ces dernières années nous ont en effet appris qu’une bonne entente entre le CFO (directeur financier) et le CIO (directeur informatique) peut également se traduire par une coopération de plus grande envergure entre la finance et l’informatique.

De nombreux CFO et CIO travaillent déjà main dans la main aujourd’hui pour aider la direction générale à gérer les aspects opérationnels et financiers des nouvelles solutions technologiques et à évaluer les risques potentiels associés à leur mise en œuvre. Le partenariat entre le CFO et le CIO est d’une importance vitale, en particulier lors de l’implémentation de nouvelles technologies au sein du département financier. Pensons, par exemple, à l’utilisation d’outils avancés comme l’intelligence artificielle (IA).

Selon le Global Finance Trends Survey Report de Protiviti, une filiale de Robert Half, de plus en plus d’institutions financières se tournent vers l’IA et l’automatisation des processus (robotic process automation ou RPA), améliorent la manière dont elles utilisent et protègent les données, et s’intéressent notamment à des applications basées sur la technologie blockchain et aux crypto-monnaies.

Un partenariat riche en avantages métier

Une coopération harmonieuse entre le CFO et le CIO dans le domaine de la planification des projets numériques permet non seulement une meilleure coordination entre les agendas financier et informatique mais est aussi d’un grand soutien pour les efforts livrés en matière de gestion du changement. Cela a en outre pour effet de minimiser les risques en tous genres et de favoriser une collaboration entre les départements Finance et IT. Un travail d’équipe efficace entre les responsables de ces entités et leurs équipes profite également à l’organisation de bien d’autres manières :

  • Processus plus rationnels et économies de coûts — La connaissance qu’a le département informatique des nouvelles générations de systèmes et d’applications peut aider ses collègues du département financier à identifier de nouvelles solutions susceptibles d’augmenter la productivité. Un logiciel d’automatisation qui facilite le respect des dispositions réglementaires peut, par exemple, aider les responsables financiers à gagner du temps et à éviter les erreurs. Cette approche rationalise non seulement la gestion opérationnelle mais permet aussi à l’équipe financière de s’investir plus que jamais dans des projets stratégiques et d’augmenter la satisfaction des clients. 
  • Meilleure utilisation des données — Les CIO évaluent et ont souvent recours à des outils d’aide à la décision (BI) et d’autres outils évolués d’analyse des données. Ils participent à ces décisions afin que l’entreprise investisse dans les applications dont l’organisation et le département financier ont besoin. À cet égard, la contribution du CFO peut garantir que les données sont plus accessibles à tous les utilisateurs grâce aux nouveaux outils et services, ce qui leur permet d’exploiter immédiatement les données et crée une valeur ajoutée pour l’entreprise sans l’assistance constante du département IT.
  • Amélioration de la sécurité des données — Etant donné que les entreprises dépendent de plus en plus de la technologie pour leurs activités quotidiennes, la protection des données et des informations personnelles des clients est une nécessité absolue dans le secteur financier. La synergie entre les départements informatique et financier peut éviter de multiplier les effort et fait dès lors gagner du temps, dans la mesure où les deux équipes n’en font plus qu’une afin de s’attaquer, à la racine, aux risques de cybersécurité. En outre, l’IT peut enseigner aux équipes financières les meilleures manières de mieux protéger les données sensibles.

Tactiques pour initier la collaboration

Si, en tant que responsable financier, vous n’avez pas encore commencé à collaborer avec votre homologue informatique, le moment est idéal pour établir cette relation et jeter les bases d’un travail d’équipe efficace entre vos deux départements. Votre organisation dépendra en effet tôt ou tard de la coopération entre les finances et l’IT pour mener à bien un projet numérique. Voici quelques pistes grâce auxquelles les CFO et les CIO peuvent promouvoir la coopération entre leurs services:

  • Demandez aux collaborateurs de proposer des idées — Un bon moyen de faire réfléchir les équipes financières et informatiques sur la manière et les raisons de travailler ensemble consiste à leur demander leurs propres idées. Peut-être ont-elles déjà des suggestions auxquelles vous n’aviez pas encore songé. Si vous les sondez, les collaborateurs auront aussi le sentiment d’être des acteurs du processus, ce qui les rendra plus positifs à l’égard de la collaboration. Envisagez de rencontrer d’abord chaque groupe séparément, puis de réunir tout le monde pour développer des idées plus avant et en trouver de nouvelles. 
  • N’attendez pas un grand projet — Pour donner le coup d’envoi d’un rapprochement entre les départements finances et IT, évitez si possible une initiative majeure, devant respecter des délais stricts. Commencez plutôt par établir des liens entre eux dans le cadre de travail quotidien en leur donnant un aperçu de ce sur quoi chaque groupe travaille et de la manière dont ces objectifs influencent ceux de l’entreprise. Les programmes de mentorat et d’observation du travail accompli (“job shadowing”) sont deux excellentes méthodes pour permettre aux informaticiens de se plonger dans le monde de la finance et vice versa.
  • Investissez dans le team-building — Les équipes collaborent mieux lorsque chacun se connaît, se respecte et s’entend. Envisagez dès lors d’organiser des événements de team-building à l’intérieur et à l’extérieur de vos murs. C’est un bon moyen de tordre le cou aux préjugés, de jeter des ponts entre les deux départements et, idéalement, d’accroître les connaissances et les compétences des collaborateurs. Pensez à un déjeuner ou à un brunch informel, où les deux départements sont invités à déguster de bons petits plats, à faire connaissance et à écouter ensuite un orateur intéressant. Vous pourriez, par exemple, faire appel à un expert en informatique, qui pourrait vous expliquer comment la technologie change la nature du travail pour la finance et l’IT.

Même si votre entreprise ne prévoit pas de se lancer à court terme dans une initiative fondée sur une collaboration entre les services financier et informatique, elle ne pourra que profiter d’une relation plus étroite entre ces deux services essentiels. Il y a de fortes chances que le personnel comptable et financier soit ouvert à l’idée de s’enrichir des connaissances des experts techniques de l’entreprise, même si aucune urgence métier ne le nécessite.

83 % des responsables comptables et financiers qui ont été interrogés dans le cadre du rapport “Jobs & AI Anxiety” (1) de Robert Half affirment même que leurs équipes sont désireuses d’en savoir davantage sur les nouvelles technologies. Vous avez donc peu à perdre et beaucoup à gagner à favoriser la coopération entre les départements finances et l’IT au sein de votre entreprise.

__________________

(1 L’enquête “Jobs & AI Anxiety” de Robert Half date de mai 2019 et a été effectuée majoritairement auprès de participants américains mais la société affirme que les enseignements tirés sont universels.

Partager

Laisser un commentaire