Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Le cloud, planche de salut des entreprises

Tribune
Par Norbert Faure (BCG Platinion) · 30/03/2021
Partager

C’est un fait: la crise de la Covid-19 a contraint de nombreuses entreprises à accélérer leur plongée dans le grand bain du numérique. Notamment en se dotant d’outils de communication fluidifiant la collaboration à distance.

Toutefois, dans ce contexte où l’incertitude est devenue notre seule certitude, c’est une profonde transformation de l’organisation et une acculturation aux nouvelles technologies qui permettront aux entreprises d’être plus résilientes. Dès lors, l’adoption du cloud, vecteur d’agilité et symbole de résilience, devrait se généraliser.

L’avènement du “à distance”

Le monde pré-Covid, déterminé par une mobilité sans limite, est (pour le moment) révolu. Nous entrons aujourd’hui dans l’ère du “à distance” qui implique que les entreprises repensent en profondeur leurs stratégies et leurs processus métier afin d’adopter une culture plus agile. 

Traditionnellement, les entreprises fournissaient aux collaborateurs un accès à distance au bureau par le biais de réseaux privés virtuels (VPN). Cependant, le premier confinement a montré les limites des VPN. Des limites de sécurité mais également d’efficacité puisque ces réseaux n’ont pas été conçus pour répondre aux besoins d’une main-d’œuvre à 100% en télétravail.

Dès lors, puisque tout laisse présager que le télétravail est une tendance qui va s’inscrire dans le temps, les entreprises doivent trouver des solutions d’accès à distance rapides, efficaces, hautement évolutives et agnostiques qui peuvent répondre aux exigences de ce nouveau paradigme. Les solutions basées sur le cloud répondent à toutes ces exigences tout en offrant un modèle de paiement qui élimine toutes les dépenses de maintenance associées aux solutions traditionnelles. 

 

Norbert Faure (BCG Platinion): “Les entreprises doivent trouver des solutions d’accès à distance rapides, efficaces, hautement évolutives et agnostiques qui peuvent répondre aux exigences du nouveau paradigme qu’est le télétravail”.

 

Le cloud, facteur d’économies pour les entreprises…

Il est vrai que les projets de migration vers le cloud peuvent être rebutants: leur mise en œuvre peut prendre des années et génère de lourds investissements en temps et en ressources. Mais cette migration peut se faire par étape tout en générant rapidement des gains financiers.

Les entreprises peuvent réduire leurs dépenses informatiques jusqu’à 4 %, en l’espace de trois mois, en migrant seulement quelques activités non critiques vers le cloud. Une fois ces projets menés avec succès, les directions informatiques auront toutes les cartes en main pour convaincre les dirigeants de la valeur du cloud et pour élaborer ensuite des plans plus globaux de migration par étape.

Parallèlement, les responsables informatiques devront mettre en œuvre un plan de démantèlement des parties existantes de leur infrastructure d’entreprise pour générer des économies. A long terme, les migrations dans le cloud permettront aux entreprises de réduire considérablement les coûts d’infrastructure. 

… et allié de taille à l’heure du Big Data

En plus d’offrir efficacité, productivité et économies, le cloud permet aux entreprises de tirer parti du plein potentiel des données qu’elles collectent et génèrent. Un avantage compétitif non-négligeable alors que l’exploitation de la donnée est au cœur des enjeux stratégiques des entreprises, toutes industries confondues.  

Pour ce faire, la première étape consiste à identifier les données ainsi que leurs apports potentiels et à les hiérarchiser tout en tenant compte de facteurs tels que leurs disponibilités et les exigences réglementaires en matière de conformité.

Une fois les données identifiées et qualifiées, les responsables informatiques doivent définir et construire des règles de gouvernance, puis créer l’infrastructure qui permettra l’ingestion et le traitement de flux massifs de données. Les fournisseurs de cloud proposent des services d’automatisation mais également des solutions pour accompagner les responsables informatiques dans cette démarche et leur permettre d’accélérer l’exploitation des données. 

L’excellente santé financière des grands fournisseurs de cloud confirme l’intérêt grandissant des entreprises pour cette technologie. Si la migration comporte des risques et défis, ses avantages n’en sont pas moins considérables: agilité, économie et compétitivité. Alors que l’heure est aux bilans et plans pour les entreprises, l’intégration d’une stratégie cloud leur offrira la résilience nécessaire pour sortir de cette crise par le haut.  

Norbert Faure
Directeur général de BCG Platinion
pour l’Europe occuidentale

Partager

1 commentaire

  1. J’approuve pour le Cloud!

    Mais à condition que ce cloud soit européen!

    En effet, le législateur européen a statué et sa conclusion est claire: Les information privées ou sensibles (càd: les données de clients, les données de santé, les données financières, les données de l’état, les données militaires ou les données énergétiques comme pour le cas « Alstom »..) ne peuvent être stockées sur un cloud américain. En résumé, cela veut dire que, dans la grande majorité des cas, des acteurs « clouds » européens (comme OVH) ont maintenant votre préférence. Sans cette prise de conscience vous exposez votre entreprise a des infractions résultant déjà en des sanctions financières se chiffrant en dizaines de millions d’euros.

    Actuellement, mon conseil est d’utiliser le cloud européen OVH. Non seulement OVH vous permet de respecter la loi européenne mais, de plus, c’est une bien meilleure solution « cloud » que les solutions américaines (plus facile à utiliser, beaucoup moins chère, avec de meilleurs serveurs plus rapides car architecturé autour des CPU AMD Ryzen 7 indisponible ailleurs). En résumé, en 2021, il n’y a plus aucune raison d’utiliser un cloud américain. Faites néanmoins attention car certains consultants ont fait de leur métier la copie de vos données sur le cloud de Amazon : Ne les laissez pas faire.

    A+!
    Frank

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?