Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Transformation numérique: quelles tendances pour 2018 ?

Pratique
Par Xavier Biermez · 14/05/2018
Partager

Avec les évolutions technologiques qui se succèdent à un rythme de plus en plus élevé, la question cruciale pour les PME est de savoir quelles seront les tendances en 2018, et de quelle façon elles peuvent les anticiper. Ces dernières années ont montré que la transformation numérique n’est pas une simple mode qui “va passer”.

Les PME qui veulent rester compétitives ont tout intérêt à prendre le train du numérique en marche. Les tendances en matière d’infrastructure et de CRM ont deux dénominateurs communs: le cloud et le SaaS (Software as a Service).

L’avenir est au travail mobile 

Le bureau du futur sera très différent de ce qu’il est aujourd’hui, c’est inévitable. Notre façon de travailler actuelle changera profondément en 2018 et dans les années à venir. Les postes de travail fixes vont disparaître : en arrivant au bureau, les collaborateurs chercheront tout simplement un bureau libre où s’installer. L’idée sous-jacente est que les collaborateurs se sentent bien au bureau, car c’est la seule façon de les motiver à travailler longtemps pour la même entreprise. Et la flexibilité joue un rôle important à ce niveau.

L’infrastructure en tant que service

La pénurie de collaborateurs qualifiés est et reste un problème. Le Center for Cyber Safety and Education (ISC) estime qu’il manque 350.000 professionnels de la cybersécurité en Europe. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’organisations passent de plus en plus souvent au cloud pour des projets classiques, car ne jurer que par les solutions sur site n’est plus tenable, notamment à cause de cette pénurie de collaborateurs qualifiés.

cloud, nuageQu’il s’agisse d’espace de stockage supplémentaire ou de logiciels de sauvegarde, l’infrastructure n’est plus nécessairement installée en interne, sur site, mais est proposée sous forme de service. Les entreprises se rendent compte que les solutions basées dans le cloud leur permettent de ne plus dépendre de systèmes anciens ou dépassés.

Les PME, surtout, utilisent le cloud en premier lieu pour des applications indépendantes, telle que la sauvegarde ou la sécurisation des données. De plus en plus souvent, elles optent dans ce contexte pour des solutions hybrides dans le cloud. Il faut d’ailleurs noter qu’elles déplacent de plus en plus les logiciels de bureau vers le cloud mais préfèrent conserver en interne les données sensibles.

La numérisation des processus s’accélère

Chaque année, des entreprises décident d’investir dans un système ERP, de mettre en place de nouveaux services en interne, d’utiliser des applications cloud ou d’acquérir des éléments ERP sous forme de SaaS.

Les PME se montraient encore un peu réticentes sur ce plan jusqu’à l’année dernière, mais en 2018 elles feront beaucoup plus souvent appel à des solutions ERP dans le cloud. La pratique révèle en effet que d’innombrables processus analogiques continuent de tourner dans de nombreuses entreprises qui travaillent avec des systèmes ERP.

Les PME échangent encore énormément de documents physiques entre départements ou avec leurs partenaires. C’est précisément là que le processus de numérisation va s’amplifier cette année.

Avec Microsoft Flow, une application de la suite Office 365, Microsoft met à la disposition des entreprises une plate-forme de workflow indépendante du produit. Cette plate-forme va jouer un rôle important dans le cadre de la numérisation et de la collaboration. Les solutions mobiles deviendront elles aussi de plus en plus importantes pour les systèmes ERP. Le travail mobile et l’intégration du smartphone et de la tablette vont encore s’accroître cette année. Tôt ou tard, le PC sera totalement remplacé.

Xavier Biermez 
Managing Director

Konica Minolta Business Solutions (Belgium)

Partager

Laisser un commentaire