Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Comment rester concentré dans un open space ?

Pratique
Par Poly · 25/06/2019
Partager

Une étude récente commanditée par Poly, un fournisseur d’équipements de communication pour les entreprises, révèle que plus de la moitié (55 %) des employés déclarent être dérangés plusieurs fois par jour par du bruit.

Jusqu’à 94 % d’entre eux pensent être plus productifs dans un environnement moins bruyant et 77 % préfèrent un lieu de travail traditionnel, à savoir une petite pièce fermée. Même la Génération Y, qui a grandi avec l’open space, en voit les inconvénients et est plus disposée à en discuter avec la direction.

Les bureaux paysagers ont donc leurs inconvénients, mais pour de nombreuses organisations, il est tout simplement impossible de réaménager complètement des bâtiments entiers. Heureusement, ce n’est plus nécessaire. Il existe aujourd’hui de nombreuses innovations techniques qui permettent de travailler en restant concentré dans des environnements open space.

Par exemple, un casque peut aider les employés à travailler en silence et à se concentrer. Un tiers des employés en ont déjà un, mais nombre d’entre eux utilisent un casque personnel, un modèle grand public qui n’est pas vraiment adapté aux environnements professionnels. Heureusement, de plus en plus de modèles pour les bureaux sont disponibles. Ils disposent de caractéristiques innovantes telles que la suppression active du bruit, une bonne ergonomie et un design attractif.

La suppression active du bruit (ANC) est désormais indispensable dans un open space, car elle bloque les bruits ambiants tout en permettant de passer des appels. Cette technologie convient également aux conférences téléphoniques et aux appels vidéo.

Les techniques acoustiques se multiplient pour rendre les bureaux paysagers plus silencieux. L’aménagement sonore, par exemple, peut propager des sons doux et naturels, comme l’eau qui coule, pour masquer les conversations distrayantes ou dérangeantes des collègues au bureau.

Un espace personnel est possible dans un bureau paysager

Les bureaux modernes sont ouverts et ils le resteront pour le moment. Toutefois, ils sont source de distractions et nuisent à l’intimité. La bonne nouvelle, c’est que ce problème peut être résolu grâce aux technologies modernes, dans lesquelles l’employé joue un rôle central. L’objectif final est d’atteindre un équilibre entre la concentration, la coopération, la communication et la contemplation.

En premier lieu, les employeurs doivent reconnaître que l’open space n’est pas parfait et doivent être prêts à investir afin de le perfectionner. Ce n’est qu’ainsi que le principe du bureau paysager s’améliorera, ce qui est aujourd’hui plus qu’une simple nécessité.

Texte sponsorisé par Poly.

Partager

Laisser un commentaire