Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Quand la Belgique pourra-t-elle se targuer d’avoir engendré l’équivalent d’un Facebook ou d’un Uber ? Jamais !

Hors-cadre
Par Carl-Alexandre Robyn (Valoro) · 17/01/2020
Partager

Rocket Internet fusée financementQuand la Belgique pourra-t-elle se targuer d’avoir engendré l’équivalent d’un Facebook ou d’un Uber ? Jamais !

Etant donné le manque d’ambition de la grosse majorité des créateurs de start-ups dans notre Royaume, tout juste désireux de se faire racheter par LVMH ou Total, pas de bâtir Google ou Tesla.

Frilosité casanière

66 % des start-ups numériques wallonnes (source Digital Wallonia, 2017) disposent de clients à l’étranger. Mais très peu d’entre elles optent pour l’ouverture de filiales (entités juridiques) dans un autre pays (sauf en France et aux Etats-Unis). Le manque de présence physique à l’étranger est un symptôme de l’ambition plutôt chétive affichée par nos start-ups. C’est dommage car

This part of the content is restricted to our users with these subscription plans :
  • Premium

Please subscribe or sign in to read it.

Partager

Laisser un commentaire