Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Publiscopie – Réduire ses coûts IT ou investir: un faux dilemme

Hors-cadre
Par Contraste Europe · 21/06/2020
Partager

Les entreprises sont aujourd’hui face à un dilemme dans la gestion de leurs coûts informatiques: faut-il réduire les coûts et limiter les investissements ou, à l’inverse, investir pour relancer son activité plus vite que ses concurrents et se démarquer dans un marché sous tension ?

En réalité, ce dilemme n’en est pas un.

Des solutions existent pour réduire considérablement les coûts. De quoi vous permettre d’investir dans le déploiement de services digitaux à haute valeur ajoutée, adaptés aux nouveaux modes de consommation et de services. Car vous l’aurez compris, ce n’est pas dans le marketing digital ou les services en ligne que vous devez aujourd’hui réduire vos coûts.

La visibilité sur le Web et la digitalisation des services sont primordiales!

3 axes pour réduire ses coûts… 

De nombreuses entreprises ont déjà pris des actions pour limiter l’impact financier de la crise. Voici trois axes qui permettent de retirer un ROI important et rapide.

Dans les trois cas, le modèle de paiement à l’utilisation permet d’avoir une vue claire et transparente sur son budget, tout évitant de lourds investissements parfois inattendus.

1. Migrer ses infrastructures vers le cloud

L’expérience montre que les réductions de coût sont de 10 à 50% lors d’une migration vers le cloud et le retour sur investissement (ROI) est généralement inférieur à un an. Une première phase d’analyse permet de disposer rapidement, en amont, d’une vue sur les gains financiers, le ROI et les différentes phases du projet.

Migrer vers le cloud permet une réduction allant jusqu’à 50% des coûts d’infrastructure avec un ROI en moins de 6 mois.

Comme l’explique Eric Fesler, directeur de Contraste Digital, les résultats le prouvent: “Nous avons accompagné une organisation publique en région bruxelloise, qui a récemment fait le choix de déplacer quasi l’entièreté de ses applications vers Azure, le cloud de Microsoft.

Grâce à des outils innovants, la migration a été réalisée “au fil de l’eau”, en trois mois, sans le moindre impact sur le business et sans aucune interruption de service.”

Cette organisation retire aujourd’hui des bénéfices importants de ce projet : une réduction de près de 50% de ses coûts d’infrastructure avec un ROI en moins de six mois.

C’est sans compter le gain en termes d’agilité. Le déploiement d’un nouveau serveur est passé de plusieurs semaines à quelques heures et cela a permis d’accélérer considérablement la transformation digitale de l’entreprise.

Elle est aujourd’hui capable de faire évoluer son offre vers des services en ligne à plus haute valeur ajoutée.

Pour Eric Fesler, “le développement de services et du commerce en ligne exige de la rapidité, de l’agilité et de l’innovation, que seul le « cloud computing » peut apporter. Il permet de mettre en place des solutions qui seront les fondations de vos nouveaux services digitaux.

2. Externaliser la gestion des infrastructures IT

Externaliser la gestion de votre système d’information est considéré comme une manière de garantir la fiabilité et la sécurité de celui-ci. Mais beaucoup de personnes ignorent que cela permet aussi de réduire potentiellement ses coûts jusqu’à 20%.

Préoccupées par la continuité de leurs activités en toute circonstance, des entreprises ont décidé de basculer vers un SOC (Service Operations Center). Leurs départements informatiques ont pu, dès le début de la crise, concentrer leurs efforts sur le développement de nouveaux services en ligne ou l’adaptation d’outils existants sachant que leurs infrastructures étaient gérées par des professionnels suivant les meilleures pratiques du marché.

 

Concentrer leurs efforts sur le développement de nouveaux services en ligne ou l’adaptation d’outils existants sachant que leurs infrastructures étaient gérées par des professionnels suivant les meilleures pratiques du marché.

 

3. Externaliser la maintenance applicative

Lorsqu’on souhaite avoir une réelle visibilité sur ses coûts, l’externalisation de la maintenance applicative est un plus. Elle permet de disposer d’un coût défini en amont par une relation contractuelle avec son prestataire TMA (Tierce Maintenance Applicative) et de planifier avec lui les livraisons selon une méthodologie prédéfinie.

Qu’elle soit entière ou partielle, externaliser la maintenance des applications libère des ressources internes pour des activités à plus forte valeur ajoutée.

Eric Fesler constate que “plus que jamais, maintenir son site Internet est aujourd’hui une nécessité et une exigence pour toute entreprise, quelle que soit sa taille.

Chez un de nos clients, dans le secteur du retail, nous avons pu constater que le fait d’externaliser la maintenance de ses sites Web a permis de garantir de meilleurs temps de réponse, d’optimiser le SEO et de développer une vraie réactivité par rapport aux attentes des clients.”

Les départements IT doivent aujourd’hui, en plus de réduire les coûts, apporter toujours plus de valeur au business, avec de moins en moins de moyens.

Pour faire face à cette pression, il semble qu’un changement de culture soit en cours au sein des départements IT, qui préfèrent désormais externaliser les compétences qui ne font pas partie de leur cœur de métier pour mieux se concentrer sur leurs missions stratégiques.

Et vous, comment allez-vous réduire vos coûts informatiques ?
Le groupe Contraste est à votre écoute pour vous aider à identifier les domaines qui permettront des gains rapides cette année. Contactez-nous… via digital@contraste.com ou en visitant le site Internet.
Avec plus de 25 années d’expérience et 450 collaborateurs, la société belge de services informatiques Contraste Europe accompagne les entreprises et organisations dans leur processus de digitalisation. L’entreprise dispose, notamment, de bureaux à Liège, Namur, Bruxelles et Braine-l’Alleud.

Partager

Laisser un commentaire