C'est totalement gratuit !

* = Champ requis


Pour rester informé(e) des dernières actualités de l’IT belge francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s’abonner ?

Microsoft Innovation Center (Mons): Trois ans plus tard…

Actualités
Par · 29/06/2012 à 08:07

Sommaire

  1. Un Boostcamp “plus modulaire, plus individualisé” Posté par Brigitte Doucet, 29/06/1212 Un Boostcamp “plus modulaire, plus individualisé” Logo Microsoft Innovation Center Pour sa 4ème saison le Boostcamp du MIC change de formule. Jusqu’ici, un Boostcamp était organisé...
  2. Trois ans de MIC: des débuts prometteurs Posté par Brigitte Doucet, 29/06/1212 Trois ans de MIC: des débuts prometteurs MIC Mons En termes de création d’emplois, de formations certifiantes, de promotion de l’esprit d’entreprendre, les trois...
  3. Le MIC et ses Bootcamps: qu’en retirent les ‘start-up’? Posté par Brigitte Doucet, 29/06/1212 Le MIC et ses Bootcamps: qu’en retirent les ‘start-up’? MIC activities La première question que l’on peut se poser, c’est de savoir ce que les “boostcampers”,...
  1. “MIC 2.0”: Amplifier l’impact sur l’emploi Posté par Brigitte Doucet, 29/06/1212 “MIC 2.0”: Amplifier l’impact sur l’emploi Jobs searching La centaine de jobs que le MIC espère susciter chaque année via ses activités devraient...
  2. Le MIC se cherche des partenaires Posté par Brigitte Doucet, 29/06/1212 Le MIC se cherche des partenaires Partenaires, partenariat, collaboration Venu au terme de la première période de trois ans, le Microsoft Innovation Center montois...
Partager

En termes de création d’emplois, de formations certifiantes, de promotion de l’esprit d’entreprendre, les trois premières années du MIC de Mons apparaissent comme satisfaisantes et prometteuses. La formule des activités sera sans doute quelque peu adaptée et il faudra vérifier le succès et la pertinence dans le temps, mais, quoi qu’il en advienne, il y a là des éléments positifs à pérenniser.

A l’issue du premier bail de 3 ans, nous avons jugé intéressant de faire un bilan, de sonder les porteurs de projets ayant participé aux premiers “boostcamps” et de voir comment le MIC envisage la suite du programme.

Côté bilan chiffré, l’effet tel que présenté en termes de créations d’emploi local (ou régional), d’activation de la mise à l’emploi, de certifications décernées, semble positif.

Côté méthode et activités, des enseignements ont été tirés des 3 premières années. La méthode d’accompagnement des porteurs de projets et (futures) start-ups a été quelque peu adaptée pour permettre une plus grande souplesse et mieux coller aux attentes et spécificités (compétences, degré de maturité…) de chaque porteur de projet.

Le MIC montois, enfin, entame son deuxième bail en se cherchant de nouveaux partenaires. Ses 3 alliés de la première heure (Voo, HP et Mobistar) n’ont pas tous rempilé. Seuls les deux premiers l’ont fait. Sans parler, bien entendu, de la Région wallonne qui demeure le référant et l’allié opérationnel et financier, côté public. Mais pour stabiliser et développer ses activités, le MIC de Microsoft cherche d’autres appuis. Outre les “Gold Partners”, appel a été fait à un second échelon (les “Silver Partners”), sociétés parfois nettement plus modestes que les HP ou Voo mais dont l’apport et la collaboration devrait permettre d’étendre le champ d’action du MIC.

C’est de tout cela dont parle notre dossier. Que nous vous invitons à découvrir…

 

Un Boostcamp “plus modulaire, plus individualisé”

Le MIC de Mons modifie, cette année, sa formule d’encadrement des projets incubés. L’accompagnement sera plus différencié, étalé dans le temps, dans l’espoir de mieux s’adapter aux niveaux de maturité divers du projet et des compétences, variables, que possèdent les porteurs de projets. Les “anciens” du Boostcamp avaient en effet émis certains désidératas permettant une plus grande flexibilité.Lisez cet article pour découvrir les nouveautés introduites dans le programme d’accompagnement. Lire l’article…

Trois ans de MIC: des débuts prometteurs

Que ce soit en termes de start-up “accompagnées”, de formations qualifiantes dispensées ou d’ateliers organisés, le MIC a atteint ses premiers objectifs. Petit bilan chiffré après trois ans d’existence. Lire l’article…

Le MIC et ses Bootcamps: qu’en retirent les ‘start-up’?

Quel impact le passage par le Boostcamp du MIC a-t-il eu sur le projet que préparaient les jeunes (ou moins jeunes) entrepreneurs qui ont choisi cet encadrement? Y ont-ils trouvé tout ce qu’ils cherchaient? Quelles sont les choses qu’ils auraient voulu y trouver ou qu’ils proposeraient d’améliorer? Nous avons recueilli une dizaine de témoignages parmi lesquels ceux de jeunes pousses telles que NearShop, ReakLab, Pfease, Conf&TI, TaktIT, ReunIT… Lire l’article…

MIC 2.0”: Amplifier l’impact sur l’emploi

L’un des critères permettant de valider l’efficacité d’un incubateur tel le MIC est de parler création d’emplois. A cet égard, de nouveaux objectifs ont été fixés afin d’accentuer l’efficacité des mécanismes mis en place. La manière dont les stages sont organisés ou la cible visée seront quelque peu réaménagés. Lire l’article…

Le MIC se cherche des partenaires

Les trois partenaires commerciaux initiaux du MIC (HP, Mobistar, Voo) ne sont plus que deux. Le MIC s’en cherche donc de nouveaux et va diversifier les profils et niveaux d’engagement. Un second cercle de partenaires est en passe d’être constitué afin de pérenniser l’expérience et de la faire s’intégrer encore plus étroitement à l’écosystème local. Lire l’article…

Partager
Acheter ce dossier
english

About Regional-IT in English

This version of Regional-IT website allows you to navigate through our sections and to read our offers and conditions in English.

The news contents only exist in French.

Click here to continue your reading.